Microcrédit : comment fonctionne-t-il ?


Credit consommation / mercredi, janvier 5th, 2022

Certaines catégories de personnes ne peuvent avoir accès au système bancaire classique. Ces dernières* sont notamment celles qui ont une situation financière précaire. Or, il s’avère que ce sont elles qui ont le plus besoin de solutions de financement. Pour leur venir en aide, les microcrédits ont été mis en place. Pour en savoir un peu plus sur cette offre de prêt, découvrons ci-après ses caractéristiques.

Quelles personnes sont éligibles au microcrédit ?

Cette solution de financement est surtout destinée à tous ceux qui sont exclus du système bancaire classique. Une personne qui se voit refuser une demande de crédit auprès d’une banque traditionnelle en raison de la précarité de sa situation financière peut prétendre à un microcrédit. Parmi ceux ayant le droit d’en faire la requête, on retrouve notamment :

  • Les bénéficiaires d’allocations sociales,
  • Les chômeurs à la recherche d’un travail,
  • Les travailleurs précaires,
  • Les salariés intérimaires ou en CDD,
  • Les étudiants.

À noter que l’obtention d’un microcrédit n’est soumise à aucune condition de revenus. Il doit toutefois être souscrit dans le but de favoriser la réinsertion professionnelle de l’emprunteur. Il peut également servir à payer une formation ou une acquisition de véhicule. Mais ces motifs doivent renvoyer à une bonne cause pour la situation du demandeur. Il peut également être utilisé pour financer la reprise d’une activité professionnelle. Plus d’informations sur le sujet sont disponibles sur le site credits-pour-tous.com.

Les caractéristiques d’un microcrédit

La principale particularité de ce type de subvention réside dans le fait que pour l’obtenir, il faut s’adresser à un service d’accompagnement social. Il est, de ce fait, inutile de faire une demande auprès d’une banque traditionnelle. Votre requête ne sera pas acceptée. Les organismes pouvant prendre en charge votre sollicitation sont :

  • Les organisations à vocation sociale,
  • Les centres communaux d’actions sociales,
  • Les régies de quartiers,
  • Les associations d’insertion ou de lutte contre l’exclusion.

Ces entités vont servir d’intermédiaire entre l’emprunteur et les établissements agréés pouvant octroyer des microcrédits.

En pratique, lorsqu’un emprunteur entame sa demande, l’accompagnateur accueille sa requête. Il procédera par la suite à l’étude du dossier. Il analysera également la faisabilité du projet. Lorsque tout est en règle, il assistera aussi le requérant dans la constitution du dossier. Lorsque celui-ci sera complet, il le présentera auprès des organismes de prêt agréés par le Fonds de Cohésion Sociale.

Une fois le prêt accordé, l’organisme continuera de chaperonner le bénéficiaire jusqu’à ce que celui-ci arrive à rembourser la totalité de son prêt.